• Warren HARAN

Parce que le vocabulaire c'est essentiel !

Il est impossible d'évoluer sur un voilier ou, sur un bateau en règle générale, sans quelques bases. Je vous propose un lexique avec quelques définitions pour éviter votre première erreur sur un bateau, à savoir celle que tout le monde fait... Parler de corde pour désigner un bout...


"Les cordes c'est pour les pendus, les bouts c'est pour les bateaux"



Sur un voilier il y presque toujours 2 voiles:

Premièrement il faut définir les voiles, sur une voile il y a 3 points d'attache nommés :

Nom des points d'attache

Ensuite ces voiles ont toutes un côté, nommés :

Nom des côtés

Voici en complément quelques éléments importants.


Éléments bateau

La suite du lexique se fera sous forme de définition en réutilisant les termes illustrés précédemment.


A

Abattre : S'éloigner du vent

Accastillage : Ensemble des accessoires de pont (manilles, mousquetons, poulies...)

Affaler : Descendre (un cordage, une voile)

AIS : Automatic Identification System, permet d'identifier les navires et permet une meilleure surveillance par le CROSS

Allures : Cap ou direction du voilier par rapport au vent. On règle les voiles par rapport à l'incidence entre le bateau et le vent

(Le près, bon plein, travers, largue, vent arrière)

Amarre : Cordage permettant d'amarrer le bateau

Amarrer : Immobiliser et stationner le bateau

Amure (point) : Désigne le cordage fixé dans le coin inférieur avant d'une voile, en bas du guindant. Son strict opposé est le point d'écoute

Amure : Désigne la position du bateau par rapport au vent. On dit tribord amure lorsque le vent arrive sur tribord et que les voiles sont sur bâbord

Ancre : Permet de maintenir le bateau au mouillage

Annexe : Petite embarcation à rame permettant de rejoindre son bateau au mouillage

Appendice : Terme qui désigne toute partie sous la ligne de flottaison (quille, dérive ou safran)

Assiette : Inclinaison longitudinale de la carène, le bateau pique du nez ou est ardent

Auloffée : Écart de route en se rapprochant du vent, en lofant

Aussière : Gros cordage pour amarrer le bateau ou le remorquer


B

Babord : Côté gauche du bateau en regardant le bateau depuis l'arrière

Balast : Réservoir d'eau permettant d'équilibrer le bateau et réduire la gîte

Balcon : Rambarde ou garde corps empêchant de tomber à l'eau (avant et/ou arrière)

Balise : Bouée ou repère permettant de se repérer et faciliter la navigation

Barre : Barre Franche ou barre à roue, elle permet de diriger le bateau. Elle contrôle le safran

Barrer : Action de manoeuvrer la barre et de faire route en dirigeant le bateau

Bas-Hauban : Hauban, câble métallique qui part du côté du bateau jusqu'en tête de mât

Bastaque : Câble métallique partant de l'arrière du bateau jusqu'en tête de mât, et réglable

Beaufort : Échelle de vent allant de 0 à 12, ayant pour correspondance des km/h et noeuds

Bloqueur : Pièce d'accastillage permettant de bloquer les bouts

Bôme : Tube perpendiculaire au mât qui permet de soutenir la bordure de la grand voile

Border : Tendre ou raidir un cordage, par exemple reprendre une écoute

Bordure : Côté inférieur d'une voile, entre le point d'amure et d'écoute

Bosse (d'empointure) : Cordage installé au point d'écoute de la grand voile pour border la voile vers l'arrière et pouvoir régler la bordure. Pour avoir une voile plate on va tendre la bordure et pour obtenir un creux de GV, on va relâcher la bosse d'empointure

Bosse (de ris) : Cordage installé entre l'arrière de la bôme et un oeillet sur la chute de la grand voile de façon à pouvoir réduire la surface de voilure en cas de vent fort

Bout : Désigne tout type de cordage sur un navire

Bout dehors : Espar permettant de fixer le point d'amure à l'avant de l'étrave, généralement utilisé pour un spi asymétrique, gennaker


C

Câblot : Cordage frappé sur une ancre pour le mouillage

Cap : Désigne la direction que prend le bateau, indiqué par un compas

Cape : Allure où la bateau n'avance plus. Technique : Foc à contre (c'est à dire bordé au vent), on choque l'écoute de grand voile en grand et on garde la barre sous le vent. Le bateau est immobilisé, on peut utiliser cette méthode lors de gros temps ou en pause

Cardinale : Bouée de balisage indiquant un danger, utilisant les 4 points cardinaux

Carène : Partie immergée de la coque, en dessous de la ligne de flottaison

Catway : Ponton perpendiculaire au ponton, où les bateaux peuvent s'amarrer

Chandelier : Support vertical placé sur le pourtour du pont, recevant les filières

Chariot : Rail et système coulissant. Sur l'écoute de grand voile, il permet de régler l'incidence de la voile par rapport au vent. Sur le point de tire de l'écoute de génois, il permet de régler l'ouverture de la voile (plate ou creusée)

Chaussette (spi) : Permet de ranger le Spi lorsqu'on le fait affaler

Chavirage : Lorsqu'un bateau se couche sur l'eau à cause d'une gîte trop importante

Chenal : Passage navigable pour accéder au port en sécurité

Choquer : Détendre un cordage. Exemple sur une écoute, cela permet d'ouvrir la voile

Chute : Bord arrière d'une voile triangulaire, entre le point d'amure et d'écoute

Clapot : Vaguelettes courtes et rapprochées formées par le vent (différent de la houle)

Cockpit : Espace de pilotage à l'arrière d'un bateau

Compas : Instrument de mesure permettant d'indiquer le cap

Contre-écoute : Écoute au vent, qui est choquée en grand jusqu'au prochain virement de bord

Corps mort : Leste au fond de l'eau, relié à une bouée en surface. Il permet de s'amarrer. Par exemple en port d'échouage

CROSS : Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage, assurent la surveillance et la coordination des opérations de sauvetage en mer

CRR : Certificat Restreint de Radiotéléphoniste, nécessaire pour utiliser une VHF fixe

Cunningham : Cordage passant dans un oeillet juste au dessus du point d'amure de la grand voile. En l'étarquant, on peut faire avancer le creux de la voile


D

Dame de nage : Fourche permettant d'insérer et de maintenir un aviron, une rame

Déferler : La déferlante est le haut d'une vague qui vient à casser en roulant, créant un rouleau. L'onde de la houle devient alors une vague à cause des bas fonds

Démâtage : Lorsque l'on retire le mât. Ou un bateau démâte lorsque le mat se brise

Dérive : Lorsqu'un bateau n'a plus d'erre, il dérive naturellement par les courants ou le vent. En route, le bateau dérive à cause de ces mêmes éléments et fait écarter le bateau de sa route initiale. Il faut alors modifier son cap pour rattraper le fait que le bateau se déplace latéralement, "en crabe".

Dériveur : Voilier sans quille mais pourvu d'une dérive

Dessaler : Lorsque le bateau se retourne, souvent le cas en voile légère (dériveurs, cata)

Drisse : Nom du cordage permettant de hisser une voile


E

Écope : contenant permettant d'évacuer l'eau à bord

Écoulement : Terme décrivant la façon dont le vent s'écoule d'une voile, ou l'eau d'un safran. Il peut être visible sur une voile à l'aide de pennons et nous indiquerons comment régler les voiles pour avoir par exemple un écoulement laminaire

Écoute : Nom du cordage permettant de régler une voile par son point d'écoute

Enrouleur/Emmagasineur : Système permettant d'enrouler la voile d'avant autour de son guindant. Système avec un émerillon en tête de mat et une "poupée" au point d'amure, emplacement similaire à l'étai. Il permet de réduire la surface de voilure de la voile d'avant

Empannage : Manoeuvre de virement de bord en passant par le vent arrière. Contrairement au virement face au vent, les voiles ne faseyant pas et la bôme change de côté brutalement

Enfourner : Lorsque l'étrave du bateau plonge dans l'eau

Épissure : Oeillet formé sur un cordage en retressant l'extrémité sur lui-même

Erre : Vitesse propre du bateau, sans erre le bateau n'est pas manoeuvrant à la barre

Espar : Pièce de bois ou de métal allongée appartenant au gréement du bateau. Exemple : tangon, bôme, bout dehors, mât...

Estran : Bande de terre du littoral, recouverte à marée haute et découverte à marée basse, quelque soit le coefficient de la marée

Étai : Hauban situé entre la tête de mat et la pointe du bateau. Il sert à éviter que le mat bascule vers l'arrière

Étale : Période entre deux marée où le courant est nul

Étarquer : Raidir au maximum une drisse, le hale bas ou le Cunningham mais le terme ne fonctionne pas pour une écoute

Étrave : Partie de l'avant du navire (synonyme Proue)


F

Faseyer : Une voile faseye lorsqu'elle est face au vent, comme un drapeau

Feux de signalisation : Signal lumineux, bouée, phare, balise, utilisé pour définir une zone d'eau saines, de danger ou d'indication de direction. Il peut être également de navigation tribord, bâbord ou tête de mat, poupe, proue...

Flot: Courant créé par la marée montante

Foc : Petite voile d'avant, généralement utilisé par petit temps ou sur des dériveurs

Foil : Aileron latéral faisant augmenter la portance, diminuer la dérive et réduire la gîte

Frapper : on parle généralement de frapper un cordage sur un taquet


G

Gaffe : Espar munit d'un crochet, servant à saisir un objet éloigné

Garcette : Terme désignant un cordage de faible diamètre, utilisé pour les bosse de ris

Garde : Amarre de bonne longueur reliant l'étrave au ponton vers l'arrière du bateau ou reliant le cul du bateau au ponton à l'avant du bateau. Empêchant le bateau d'avancer ou de reculer

Gennaker : Grande voile d'avant, proche de la surface d'un spinnaker. Utilisé pour les allures de travers à largue (90 à 120° du vent)

Génois : Foc de grande taille, caractérisé par un recouvrement du mat par son écoute

Girouette : Dispositif en tête de mât permettant de connaître l'orientation du vent apparent

Gîte : C'est l'inclinaison latérale du bateau, plus la gîte est importante plus le bateau est couché

Grain : Gros nuage noir chargé et faisant dégénérer brutalement la météo. Le vent se renforce en quelques minutes et la direction peut changer de 45 à 90°

Grand-voile : Voile principale du navire, maintenue entre la bôme et le mât

Gréement : Désigne l'ensemble des pièces fixes et mobiles d'un navire (espars, cordages..) servent à régler et manoeuvrer la voilure

Gréer : Installer un gréement, une voilure

Guindant : Côté avant d'une voile triangulaire, le long du mat pour la grand voile et le long de l'étai pour un génois/foc. Il constitue le bord d'attaque de la voile

Guindeau : Treuil permettant de descendre ou remonter une ancre


H

Hale-bas : Cordage permettant de tirer la bôme vers le bas

Hauban : Terme générique désignant des câbles servant à soutenir le mat

Haut-fond / Bas-fond : Remontée du niveau du fond, pouvant constituer un danger d'échouage ou de vague, le fond fait remonter la houle et créer des vagues.

Houle : Mouvement ondulatoire de la mer formé par des vagues ayant une fréquence longue


I

Isobare : Ligne d'égale pression atmosphérique sur une carte météorologique


J

Jusant : Courant créé par la marée descendante


L

Largue : Allure au portant entre l'allure de travers et de vent arrière

Lit du vent : Direction du vent apparent

Lofer : Manoeuvrer le bateau en se rapprochant du vent

Louvoyer : Remonter au vent en faisant des bords de près

Lover : Enrouler et ranger un cordage sous forme de touron


M

Manille : Élément d'accastillage en forme de U qui a pour but de réunir des cordages

Manoeuvre : Terme désignant une manoeuvre de voilure afin d'adapter les voiles pour une allure précise ou une manoeuvre de barre qui consiste à changer de cap ou direction

Marée : Mouvement alternatif, périodique et journalier de la mer, de plus ou moins grande amplitude (coefficient), dû à l'attraction de la lune.